Page d'accueil de Pornhub. © Sarah BOUTAUD.

Un conflit judiciaire oppose depuis quelques mois l’ARCOM à cinq sites pornographiques. L’Autorité de contrôle des milieux audiovisuels leur reproche de pas assez restreindre l’accès à leur contenu aux personnes mineures. Les plaignants ont demandé le blocage de leur diffusion en France, une décision jugée trop radicale par les concernés.

Le porno dit ‘’traditionnel’’ est-il si dangereux pour un jeune spectateur ? Les professionnels de santé sont intraitables sur la question, la réponse est oui. Ce type de contenu audiovisuel est nocif pour un enfant ou un adolescent, puisqu’il les expose avec brutalité à une sexualité qui ne reflète pas la réalité des relations adultes. N’ayant pas encore les moyens intellectuels et psychologiques d’analyser ce qui est vu, ceux-ci construisent donc leur intimité sur des comportements qu’ils pensent être normaux et acceptables.

‘’Le porno traditionnel est un porno de clichés et de performances. Tout est codifié, classifié selon un sexisme assez ignoble et un gros manque d’éthique. Il suffit d’ouvrir une de leur page d’accueil pour constater qu’en fait, tu es comme sur un marché.’’ explique Evan, ancien utilisateur de 21 ans. Et ce marché, il est surtout destiné aux personnes dites ‘’blanches’’. Les femmes sont hypersexualisées, les hommes à la peau de couleur sombre rabaissés et les asiatiques très fétichisés. Cela ne laisse aucune place à l’imagination, au plaisir mutuel et aux différentes formes de couple ou de relations. Le scénario est rudimentaire : un homme + une femme, une construction visuelle en faveur du premier et des expressions exagérées. De quoi oublier quelques règles capitales…  ‘’Tu t’aperçois rapidement que les notions de consentement et de respect sont absentes.. Et si tu construis ta sexualité sur ce type de porno, tu prends le risque de blesser tes futurs partenaires, parfois même de leur créer des traumatismes qu’ils garderont à vie. C’est pour ça que c’est important d’explorer et de s’ouvrir à un autre type de contenu’’.

Un nouveau genre : le porno éthique

Pour pallier ce problème, certaines sociétés de production ont décidé de développer un nouveau genre dans le milieu x : le porno éthique. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Jugée plus attentive aux désidératas de chacun, moins brutale et dévalorisante, cette catégorie enflamme un tout nouveau public. Un porno qui éduque ? C’est possible. Les nouveaux films x ne se contente plus d’aborder le sujet du sexe dans ses plus grandes lignes, mais évoquent aussi les difficultés que l’on rencontre au cours d’une vie. Peur de la solitude, dépression, manque de libido ou encore vaginisme… Les réalisateurs n’hésitent pas à compléter leurs vidéos par des posts écrits sur les réseaux sociaux, qui engagent une réflexion plus accrue sur les sujets auparavant abordés. Une phase de débat peut alors s’engager avec la communauté présente sur internet, favorisant à la fois une dédiabolisation de l’intime et une pluralité des opinions.

Ces nouveaux formats ne sont pas seulement visuels. Lors de ces dernières années, des podcasts sont aussi apparus, misant leur attractivité sur la qualité de l’audio et des scénarios produits. C’est le cas de VOXXX, une plateforme créée par Olympe de Gé et Lélé O. Evan avoue en souriant :  ‘’C’est une vraie bonne alternative. Cela te permet de créer un contexte qui va pouvoir t’exciter, sans avoir de ligne trop tracée.’’ Ce type de média intervient alors seulement comme un support qui guide l’auditeur dans sa recherche de plaisir, sans pour autant lui imposer une attitude à adopter. Le porno éthique offre de plus un large choix d’histoires, d’acteurs, et prend en compte les évolutions des relations sociales. Les personnes trans, non binaires ou encore  les polyamours sont davantage pris en considération, témoignant d’une plus grande ouverture d’esprit.

Leur manière de travailler et le processus de création sont aussi bien différents de l’univers du porno mainstream. A VOXXX, ‘’le consentement joyeux et affirmé de travailler sur ce que l’on produit est la base de nos relations. Chaque texte est écrit par des personnes qui veulent parler de ce qui les touche, et les voix qui les interprètent le font en studio, sans pression… ‘’ nous déclare Mélia Roger, ingénieure son de la plateforme. Douceur et convivialité sont au rendez-vous, tant du côté de l’équipe que des acteurs. Ces derniers ont d’ailleurs ici une meilleure reconnaissance de leur travail et bien que leur ‘’économie [soit] un peu fragile, [VOXXX] s’assure que tout le monde soit payé et puisse travailler dans de bonnes conditions !’’ Le petit groupe de production s’échine avant tout à créer une relation de confiance avec ses interprètes, afin que leurs sessions soient un moment de partage plus que de travail.

Ce qui paraît au premier abord évident ne l’est pas toujours dans le porno mainstream. Ces derniers mois, plusieurs stars et anciens du milieu x ont commencé à s’ouvrir sur les dérives du métier. Ils dénoncent des abus, des agressions et un salaire qui ne suit pas, à moins d’en faire toujours plus. La justice a décidé d’ouvrir de nombreuses enquêtes à l’encontre des suspects, obligeant les grandes sociétés de diffusion à entamer un changement radical dans leur contenu. Collaboration sur des contenus éthiques, suppression du hard,… Leur évolution reste à suivre dans les prochaines années.

+ posts

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici