crédit : Gage Skidmore

C’est le succès de la rentrée 2022, la série Dahmer (Monstre : L’histoire Jeffrey Dahmer) en l’espace de quelques semaines est devenue l’une des séries les plus visionnées sur Netflix. Cette série est alors au centre de toutes les discussions et éveille de nombreuses questions.

Réalisée par Ryan Murphy, elle met en scène Evan Peters dans le rôle de Jeffrey Dahmer, le célèbre tueur en série. Avec plus de 900 millions d’heures d’écoute dans ses 28 premiers jours, la série rentre dans le top 3 des séries les plus visionnées sur Netflix juste derrière Stranger Things et Squid Game. Cette série a cartonné à tel point que Netflix a mis à disposition une série documentaire complémentaire à la série. Nommé Jeffrey Dahmer : Autoportrait d’un tueur, des audios enregistrés du véritable cannibale constituent la série.

Jeffrey Dahmer est un tueur en série américain qui a finalement avoué après 13ans de crimes, être l’assassin de dix-sept jeunes hommes gays. Ces meurtres étaient associés à des viols, des démembrements, de la nécrophilie et du cannibalisme. Ce dernier a finalement été condamné à perpétuité et incarcéré à la prison de Columbia de Portage dans le Wisconsin, Jeffrey est finalement assassiné par un autre prisonnier.

La série relate l’histoire de Jeffrey Dahmer, tueur en série des années 80 connu sous le nom du cannibale de Milwaukee. 17 personnes connaitront la mort sous les coups sordides de ce meurtrier entre 1978 et 1991.
« Au fil des épisodes s’affirme le véritable sujet de la série, à mesure que le spectateur prend conscience de l’ampleur des signalements infructueux qui ont jalonné le parcours du tueur. Pour paraphraser sa voisine de palier (impeccable Niecy Nash), les bruits et les odeurs dénoncées à plusieurs reprises aux autorités auraient dû suffire à stopper sa course macabre. » Ange Beuque

Une série critiquée

La principale critique adressée à la série Dahmer vient des familles des victimes. Au moins trois familles reprochent à Netflix leur manque de respect et de précision vis-à-vis de leur histoire.
Dans le sixième épisode, qui s’attache aux pas d’un jeune noir gay et sourd la réalisation épouse le point de vue en coupant ponctuellement le son. Seulement, la mère de la victime, Shirley Hughes, a estimé dans les colonnes du Guardian que certains faits rapportés ne s’étaient pas du tout déroulés de la même façon dans la réalité : « Je ne comprends pas comment ils peuvent utiliser nos noms et diffuser de tels éléments, publiquement ».

Eric Perry, un cousin d’Errol Lindsey, également assassiné par Dahmer, a, lui aussi, exprimé sa colère et celle de sa famille sur Twitter. Il raconte que lui et ses proches n’ont pas été consultés par l’équipe de la série et qu’ils ont donc découvert l’existence de Dahmer en même temps que les spectateurs. D’un point de vue purement juridique, Netflix n’avait alors aucune obligation de les informer ou de les rémunérer puisque les faits relevaient du domaine public. Ce dernier regrette tout de même que la plateforme se vante d’avoir conçu la série pour honorer la dignité des familles, sans même avoir pris la peine de les contacter.

La glorification d’un meurtrier

Cela est un phénomène connu : les tueurs en série fascinent. Mais, cette obsession étrange devient malheureusement malsaine pour un grand nombre de personnes.
Le parti pris de cette première saison retransmet une identification malsaine au tueur en série, qui révèle son passé triste et solitaire.
Les lunettes de Dahmer sont ainsi vendues aux enchères pour 150 000 dollars. Pour Hallowen beaucoup ont pu le remarquer : sur TikTok, se déguiser en Jeffrey Dahmer était « tendance ». Un grand nombre de personnes on pris du plaisir à imiter et à incarner le temps d’une soirée le tueur en série. Des vidéos que la plateforme de vidéo a supprimé en grand nombre.
Il est alors malheureux de le constater et de l’admettre : la série a rendu le cannibale de Milwaukee « séduisant » et « fascinant ». Il faut dire que la prestation d’Evan Peters, connu aussi pour son rôle dans American Horror Story et X-Men rend la série attrayante. Le comédien est beau, fascinant et rend, même si cela est étrange à prononcer l’acteur est charismatique dans son rôle.

Pour rebondir sur ce succès, Netflix a commandé à nouveau deux autres saisons de « Monster » portant sur d’autres tueurs en série.

+ posts

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici