Vêtements et chaussons pour enfants roses
Les vêtements sont livrés partout en France dans des pochettes recyclables.

Sur son site « Mathias & Camille », un jeune papa propose un catalogue de vêtements pour enfants de 3 à 24 mois. Lancée en septembre 2022, cette initiative écologique combat la mode de la fast fashion.

Acheter des vêtements pour son enfant alors qu’il ne rentrera plus dedans dans cinq mois ? Mathias Murris s’y refuse. Début septembre, ce jeune papa a lancé son propre site de location de vêtements pour enfants. Le catalogue regroupe des habits de marque pour les bébés de 3 à 24 mois. Le concept a germé d’un constat très simple : « Après la naissance, un bébé change très régulièrement de taille, presque sept fois en deux ans. Donc il porte ses vêtements une fois et après il ne les utilise plus alors qu’ils sont en excellent état. À quoi ça sert de les acheter et de s’encombrer ? », explique-t-il.

L’alternative est donc toute trouvée. Sur le site « Camille et Mathias », les clients peuvent louer un lot de trois articles minimum. Une fois qu’ils reçoivent leur commande, les parents peuvent relooker leur enfant et conserver les habits pendant un mois. Ensuite, libre à eux de les retourner ou de les garder un mois de plus. « Ils changent en fonction de leurs goûts, de la saison et de leurs envies, développe cet ancien consultant en finance. La location permet de ne pas subir les contraintes de revente sur les plateformes de seconde main. »

Mathias parle en connaissance de cause. En tant que père d’un garçon de trois mois, qui loge dans un petit appartement du XVe arrondissement de Paris, lui-même peine à se débarrasser de tous les vêtements inutilisés : « On a voulu vendre des vêtements sur Vinted. Sur les 50 articles en ligne, seuls trois sont partis. Même s’ils sont à très bas prix, ça ne se vend pas. L’annonce date d’il y a six mois. Depuis, on accumule une grosse quantité de vêtements qui devient rapidement inutile, obsolète et encombrante. » Ironique, puisque Mathias Murris doit désormais stocker les vêtements de son site chez lui.

Un projet écologique face à une industrie très polluante

Acheter plus pour porter moins. Depuis les années 2000, la tendance est à la « fast-fashion », c’est-à-dire que les consommateurs achètent des vêtements, s’en lassent très vite et en rachètent d’autres. Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), 100 milliards de vêtements sont vendus chaque année dans le monde. À l’échelle nationale, chaque Français achète en moyenne 9,2 kilos de textile et de chaussure par an. Mais seuls 3,2 kilos sont finalement triés et réutilisés, le reste est gâché. L’industrie du textile est la deuxième plus polluante de la planète après celle du pétrole.

« J’aimerais bien que mon fils ait une planète accueillante. Elle l’était pour notre génération mais on ne sait pas pendant combien de temps elle le restera… »

Mathias Murris, créateur du site de location « Mathias et Camille »

Pour nager à contre-courant, Mathias Murris ne met en location que des vêtements de seconde main. Ainsi, aucune surproduction polluante. Et côté transport, pas d’inquiétude non plus. En région parisienne, il se charge lui-même de les livrer à vélo, et dans des pochettes recyclables. « C’est important pour moi parce qu’on n’a qu’une seule planète, il faut en prendre soin. Nous n’avons pas de ressources illimitées. Et j’aimerais bien que mon fils ait une planète accueillante, souligne le papa de 32 ans. « Elle l’était pour notre génération, mais on ne sait pas pendant combien de temps elle le restera… ».

En parallèle, Mathias Murris a conclu un partenariat avec un ESAT, un établissement spécialisé dans la réinsertion sociale et professionnelle de personnes en situation de handicap. Ces employés sont chargés de réparer les quelques petits défauts : petit trou, bouton tombé, etc. Mais si un vêtement n’est vraiment plus en état d’être loué, il est recyclé ou donné à une association. Pour l’instant, le site Internet fait encore ses premiers pas. Mais Mathias Murris compte bien le voir grandir, en même temps que son fils.

+ posts

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici