Après leur défaite sur le score de 6-1 face à Valenciennes, le coach de l’AS Nancy-Lorraine Albert Cartier a imposé à ses joueurs un entraînement nocturne. Une manière singulière de sanctionner le pire score de l’histoire du club nancéien en Ligue 2.

Comme si la correction infligée par Valenciennes ne suffisait pas. Assommés au stade du Hainaut par une équipe de Valenciennes en grande forme, les joueurs nancéiens ont été forcés par leur coach à un entrainement physique d’une heure à leur retour en Meurthe-et-Moselle. Si le quotidien l’Est Républicain affirme que l’entraîneur avait prévenu à la mi-temps des conséquences d’un nouveau but encaissé, cinq minutes seulement auront suffi à l’attaquant belge Baptiste Guillaume pour fixer le programme de la nuit des nancéiens. L’hémorragie s’est toutefois stoppée après ce dernier but valenciennois, Nantes affichant une possession de 71% à la seconde période.

« Le score reflète le match qu’on fait. C’est une claque car on doit clairement mieux maitriser notre jeu et nos émotions. » Se jugeant peut-être coupable de la défaite de son équipe, le coach Albert Cartier s’est lui-même infligé l’entraînement au clair de la lune avec ses joueurs. Arrivé en janvier pour remplacer Benoit Pedretti, l’entraineur vésulien marche sur des œufs : le club est dernier du classement de la Ligue 2 avec 15 points et seulement 3 victoires en 22 matchs. Les prochains matchs contre Caen et Auxerre seront donc décisifs, car Nancy joue sa survie en Ligue 2 cette saison.

+ posts

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici