Non classé

Faivre et Ndombélé : Clés de la fin de saison lyonnaise ?

Fraichement arrivés à l’OL ce lundi, Romain Faivre et Tanguy Ndombele portent sur leur dos les espoirs et les ambitions du club rhodanien en cette deuxième partie de saison. Non qualifiées lors de la victoire de leurs néo-coéquipiers face à l’OM, les deux nouvelles recrues devront se montrer performante dès ce samedi face à Monaco, concurrent directe aux places européennes.

A l’arrêt pendant de plusieurs semaines du coté des arrivées, le mercato lyonnais a pris une toute autre tournure après la vente de Bruno Guimaraes à Newcastle contre la somme de 42 millions d’euros. Le président Aulas et le directeur du recrutement Bruno Cheyrou n’ont pas tardé à réagir et ont fait preuve de malice pour renforcer l’entrejeu lyonnais dans le money-time de ce mercato hivernal. En quête de créativité au milieu de terrain pour remplacer l’international brésilien, l’OL a déboursé 15 millions d’euros pour s’attacher les services du fin gaucher brestois Romain Faivre. Pas rassasié, le club s’est, à la surprise générale, rabattu sur son ancien joueur Tanguy Ndombele, en perdition du coté de Tottenham.

Sous la forme d’un prêt avec option d’achat, l’international français, d’abord pressenti du côté du PSG, revient dans le club qui l’a révélé aux yeux de l’Europe avec une forte envie de se relancer. « C’était le bon moment pour moi de voir autre chose. Je connais la maison, l’adaptation sera plus facile. J’espère rendre la confiance qu’on m’a donnée. Il y a eu des discussions avec pas mal de clubs. Revenir était un risque mais je suis prêt à le prendre. Je pense que je suis un meilleur joueur aujourd’hui, j’ai appris en Angleterre. Je peux apporter mon expérience aux plus jeunes dans le vestiaire. Je suis resté en contact avec Moussa Dembele, Jason Denayer, Maxence Caqueret. », a déclaré le natif de Longjumeau en conférence de presse.

Deux profils complémentaires

Présentes à l’entrainement immédiatement après leur signature, les deux recrues, non qualifiées lors du succès lyonnais face à Marseille (2-1), sont opérationnelles pour affronter ce samedi l’AS Monaco dans un match important dans la course aux place européennes. Autoproclamé « joueur hybride » lors de sa présentation, Romain Faivre a bel et bien plus d’une corde à son arc. Gaucher par excellence, le joueur formé à Monaco peut évoluer dans l’entrejeu, dans une position de numéro 10, comme sur un coté. Doté d’une qualité de passe et de dribble supérieure à la moyenne, le nouveau numéro 15 lyonnais est naturellement attiré par l’axe du terrain et aime s’intercaler entre les lignes pour déstabiliser le bloc adverse. Dans l’actuel 3-4-2-1 utilisé par Peter Bosz, le poste de milieu offensif droit derrière l’attaquant de pointe semble être la position dans laquelle il pourra exprimer au mieux ses qualités et se montrer décisif pour l’OL.

Digne remplaçant de Bruno Guimaraes, Tanguy Ndombele est l’archétype du milieu moderne dit box-to-box. Puissant, fin dribbleur et casseur de lignes, l’ancien joueur des Spurs va se placer devant la défense aux cotés de Maxence Caqueret. Si tout le monde est unanime quant à son immense talent, son attitude, souvent qualifiée de nonchalante peut parfois agacer et susciter de la frustration chez ses entraineurs et chez les supporters. De retour en terrain conquis, le numéro 28, qui jouit d’une énorme côte de popularité auprès des lyonnais, semble être l’homme idéal pour l’entrejeu lyonnais au vu de ses qualités intrinsèques.

De retour en forme après une première partie de saison ratée, l’Olympique Lyonnais compte plus que jamais sur l’apport de ses deux recrues pour décrocher une place en Ligue des Champions en terminant sur le podium de Ligue 1 ou en remportant l’Europa League.

+ posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X