Lundi 14 février à 00:30 heure française aura lieu le Super Bowl LVI. Il opposera les Los Angeles Rams – qui évolueront à domicile – aux Cincinnati Bengals. Une affiche « surprise » sera donc proposée à la centaine de millions de téléspectateurs qui la suivront.

Après 33 ans de pénible attente, les Cincinnati Bengals retrouvent la finale de la ligue de football américain. Ils y participaient déjà en 1982 et en 1989, et y goûteront de nouveau en 2022. Pour y parvenir, la franchise de l’Ohio a remonté un retard de 18 points chez les Kansas City Chiefs (27-24 après prolongations).

L’opération prenait pourtant la direction d’une élimination pour les Bengals, après qu’une passe de Patrick Mahomes, le quarterback des Chiefs, à destination de Tyreek Hill fasse mouche : touchdown. Et ce dès leur première série d’offensives. Les Bengals tentent ensuite de répliquer par un coup de pied à trois points d’Evan McPherson, mais les Chiefs restent bien plus efficaces. Travis Kelce reçoit à la fin du premier quart-temps à nouveau un ballon de Mahomes qui se traduit par un nouveau touchdown.

Une confiance préjudiciable

Même chanson dès l’attaque du deuxième quart-temps. Mecole Hardman creuse l’écart à 18 points et pense enterrer définitivement les espoirs de qualification de Cincinnati. Une confiance sans limite habite alors Kansas City, se croyant intouchable, avant le réveil du quarterback des Bengals Joe Burrow, qui commence par trouver Tee Higgins pour un touchdown. Ces derniers comptent 11 points de retard à la mi-temps.

Au retour des joueurs sur la pelouse de l’Arrowhead Stadium, il a fallu attendre quelques minutes pour qu’une série offensive soit productive, avec un deuxième field goal pour Evan McPherson. B.J. Hill interceptera ensuite Patrick Mahomes, puis Joe Burrow enverra Ja’Marr Chase marquer un touchdown. Les Bengals ont alors tenté une transformation à deux points pour égaliser, réussie par Trent Taylor sur une ouverture de son quarterback. McPherson donnera l’avantage à son équipe pour la première fois du match à six minutes de la fin, mais Harrison Butker égalise à la toute dernière seconde et permet une prolongation.

Dans l’histoire de la NFL, il n’est jamais arrivé qu’une équipe gagne deux matchs de play-offs consécutifs aux prolongations. Les Chiefs ont pourtant cherché, dès le début de ces dernières, à mettre un terme au suspens par le biais d’un touchdown. En vain, après l’interception de Vonn Bell sur Patrick Mahomes. Evan McPherson, conscient qu’un field goal suffirait pour sécuriser la victoire, a été mis dans de bonnes dispositions par ses coéquipiers, et n’a pas montré une once d’hésitation à 31 yards de distance. Les Bengals disputeront donc leur troisième Super Bowl au terme de cette « remontada » folle, face aux Los Angeles Rams, qui se sont imposés (17-20) grâce à un avantage donné dans les deux dernières minutes par Matt Gay face aux San Francisco 49ers, contre lesquels ils n’avaient pas gagné depuis six confrontations.

+ posts

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici