Burkina Faso flag in stadium field with soccer football

Il y a quelques jours, l’équipe de football du Burkina Faso s’est imposée face à la Tunisie (1-0) lors du match en Coupe d’Afrique des nations, décrochant ainsi sa place pour les demi-finales. Le sélectionneur des Étalons, Kamou Malo, s’est ensuite exprimé sur sa détermination à gagner la compétition, malgré le contexte très tendu du pays.

« Permettez-moi, avant tout propos, de dédier cette qualification à notre peuple, qui vous le savez, traverse des moments difficiles […]. Vous savez que depuis quelques années, nous sommes confrontés à ce terrorisme qui ne cesse d’endeuiller quotidiennement notre peuple », évoquait le sélectionneur de l’équipe de football du Burkina Faso lors d’une conférence de presse, dimanche 30 janvier. « Nous nous sommes donnés pour objectif de lui donner un brin de sourire. Si nous pouvons le faire, par notre contribution sportive, nous n’allons pas marchander sur les efforts », a ajouté celui qui supervise les Étalons depuis plus de deux ans. 

Peu après la victoire de son équipe, qui a battu la Tunisie en quart de finale de la Coupe d’Afrique des nations samedi soir, Kamou Malo a en effet souhaité rendre hommage au peuple burkinabé, cible depuis des années d’attaques jihadistes qui ont fait des milliers de morts, et récemment frappé par un coup d’état. La junte a en effet violemment pris le pouvoir du pays le 24 janvier dernier, entrainant la chute du président Roch Marc Christian Kaboré, qui est aujourd’hui surveillé par les putschistes dans une résidence de Ouagadougou. 

Lundi, une délégation de la Cédéao (Communauté économique des états d’Afrique de l’Ouest) et de l’ONU (Organisation des Nations Unies) a pu rencontrer Roch Kaboré, après que la junte ait rétabli provisoirement la Constitution qu’elle venait de suspendre. La milice serait « ouverte aux propositions et suggestions qu’on leur a faites», a récemment déclaré la ministre des affaires étrangères du Ghana, Shirley Ayorkor Botchwey, avec espoir.

L’équipe des Étalons, bousculée dans son championnat par le soulèvement politique du Burkina Faso, compte justement tout mettre en œuvre pour s’imposer ce soir face au Sénégal, et ainsi avoir ses chances pour gagner la tant convoitée Coupe d’Afrique des nations. La sélection nationale a bien à cœur d’offrir ce trophée à son peuple.

+ posts

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici