Face à une cinquième vague en Europe, le ministre de la Santé, Olivier Véran, et le ministre de l’Éducation Jean Michel Blanquer, ont annoncé jeudi à la mi-journée, un certain nombre de mesures, pour faire face à l’épidémie de Covid-19 qui revient en flèche. Le gouvernement exclut un couvre-feu ou un confinement comme dans d’autres pays.

Jeudi, une conférence de presse a eu lieu à 12h30, où le ministre de la Santé a détaillé de nouvelles mesures pour endiguer la cinquième vague. Le gouvernement l’a confirmé : il n’appliquera pas cette fois les mesures qu’il y avait durant les vagues précédentes, il n’y aura donc pas de nouveau confinement, couvre-feu, retour aux jauges et fermetures de commerces. « Nous pouvons réussir à franchir cette vague sans davantage de contraintes », assure Olivier Véran. L’exécutif a pris la décision sans regret de se concentrer sur la vaccination et le renforcement des gestes barrières, dû au relâchement des Français pendant l’été.

Rappel vaccinal ouvert à tous

Conformément aux annonces de la Haute autorité de Santé (HAS), le rappel de la troisième dose est élargi aux plus de 18 ans et pourra être faite cinq mois après la dernière injection. « Je vous annonce donc que le rappel vaccinal va être ouvert à tous les adultes de plus de 18 ans, 5 mois après la seconde dose. Cela concerne 25 millions de personnes. 6 millions ont déjà été vaccinées, 19 millions de Français sont donc éligibles », a expliqué le ministre de la Santé.

A partir du 15 janvier, la troisième dose de rappel sera obligatoire pour garder son pass sanitaire. « A compter du 15 janvier, le pass sanitaire de tous les Français entre 18 ans et 65 ans ne sera plus actif. Les personnes concernées auront 2 mois pour faire leur troisième dose. Vous aurez entre le 5ème et le 7ème mois après votre seconde injection pour faire votre rappel », a expliqué Olivier Véran. La prise de rendez-vous sera possible dès samedi. « Nous allons ouvrir, rouvrir ou amplifier les centres de vaccination à compter de ce week-end » a-t-il indiqué. Il assure que les pays ont suffisamment de doses en stock, pour vacciner toute la population et rappeler aux non-vaccinés de se faire vacciner.

48H en mois…

A compter du lundi 29 novembre, les tests PCR et antigéniques qui donnaient accès au pass sanitaire, sera réduit à 24h. Cette durée, qui permettait aux non-vaccinés et aux personnes en attente de leur deuxième dose pour bénéficier du pass sanitaire, était initialement à 72h. « Nous réduisons à 24 heures la durée de validité des tests de dépistage pour bénéficier du pass sanitaire », a poursuivi Olivier Véran.

Les enfants de 5 à 11 ans, ne sont pas encore concernés par la vaccination, il affirme que rien ne sera mis en place avant 2022. Néanmoins, le vaccin Pfizer a été approuvé pour les 5-11 ans.

Si jusque-là certains cinémas, restaurants ou salles de spectacles autorisaient à ne pas porter le masque. A compter de vendredi, le port du masque sera strictement obligatoire dans tous les lieux publics clos, y compris les personnes détenant un pass sanitaire. Il a également précisé, que les marchés de Noël et les brocantes pourraient être concernés.

Jean Michel Banquer, le ministre de l’Éducation nationale, a annoncé la fin de la fermeture des classes si un enfant est positif au coronavirus. « Notre boussole reste la priorité d’une école ouverte », a rappelé Jean-Michel Blanquer. « Dès la semaine prochaine, lorsqu’un élève sera testé positif, tous les élèves de la classe seront testés à leurs tours et seuls les camarades testés positifs resteront à la maison », a expliqué le ministre, précisant que 8 500 écoles étaient fermées mercredi, par rapport à 4 100 le 19 novembre.

Alors qu’Olivier Véran a annoncé l’ouverture pour la troisième dose à tous les adultes, les prises de rendez-vous sur la plateforme Doctolib s’accroient d’une manière exponentielle, au point qu’elle est déjà saturée. 350 000 rendez-vous ont été pris en quelques dizaines de minutes à peine.

+ posts

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici