A seulement 25 ans, Ambroise Méjean est le président des Jeunes avec Macron (JAM), le premier mouvement politique de jeunesse de France avec près de 28 000 adhérents. Portrait.

« Bien arrivé à Dzaoudzi, à Mayotte, pour une journée avec les @jeunesMacron976. A La rencontre des mahorais dans le département le plus jeune de France ! ». Tels sont les mots écrits par Ambroise Méjean sur son compte Twitter, accompagnés d’une photographie où le jeune homme porte un collier de fleurs. Depuis qu’il a été élu au poste de Président des Jeunes Avec Macron, les déplacements n’arrêtent pas. Le rythme est impressionnant, quasiment un déplacement tous les trois jours mais Ambroise « aime le terrain car c’est le plus intéressant ». Le jeune homme, originaire d’un village de 694 habitants dans l’Ardèche, a commencé à s’intéresser à la politique à l’âge de 11 ans.

A l’époque, il était admiratif de Ségolène Royal. Il admire sa « résilience et son courage ». L’idée de faire un jour de la politique ne l’a jamais quitté, de ses études secondaires à Tournon-sur-Rhône en passant par sa classe préparatoire à Lyon et ses études à l’école de commerce HEC. Lorsqu’il arrive dans la capitale des Gaules en 2013, il adhère au Parti Socialiste (PS) de Villeurbanne. Ambroise Méjean y passe un peu plus d’un an et a même participé à la campagne municipale tout en étant candidat sur une liste. Cette forme de militantisme ne lui plaît pas. « Je suis très content de l’avoir quitté », avoue-t-il dans une interview

L’opportunité En Marche 

Ambroise Méjean rejoint les Jeunes avec Macron en 2016. Pour l’anecdote, le mouvement jeune a été créé avant même que naisse le parti En Marche ! Il adhère aux idées de LAREM car le meeting d’Emmanuel Macron du 10 décembre 2016 à la Porte de Versailles l’a convaincu. « A l’époque, on n’était pas si nombreux à y croire » concède-t-il. Ce que l’on sait moins, c’est que le père d’Ambroise est le cousin de Cédric O, le secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique mais surtout un proche du Président de la République. Ambroise travaille ensuite pour le parti d’Emmanuel Macron avant de devenir l’attaché parlementaire de Pierre Person, son « mentor » – qui est aussi l’un des cofondateurs des JAM – durant 6 mois. Il prend la direction des Jeunes Avec Macron en juillet 2019 après le succès de sa liste à l’élection, remportée avec 75% des voix. 

Aujourd’hui, le jeune marcheur est très suivi sur les réseaux sociaux. Il compte plus de 16 000 abonnés sur Twitter et plus de 3000 sur Facebook et sur Instagram. Ce dernier est suivi par des figures de la Macronie tels que le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand, le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer, le Porte-Parole du gouvernement Gabriel Attal ou encore le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. Sur Instagram, il n’hésite pas à partager des clichés de ses actions mais aussi des photos avec des personnalités importantes comme Emmanuel Macron ou l’ancien Premier ministre et actuel maire du Havre, Edouard Philippe. Ambroise Méjean multiplie aussi les interventions dans les médias. De BFM TV en passant par CNEWS, il passe sur les deux chaînes d’information en continu les plus importantes du pays. Le président des JAM a même déjà débattu avec le président de Debout La France Nicolas Dupont-Aignan et le président des Patriotes Florian Philippot. Dernièrement, Méjean s’est exprimé sur la chaîne Réunion La Première lors de son déplacement en Outre-mer. 

Le matin avant de travailler, le jeune homme écoute les interviews politiques de RTL et de RMC, mais également le flash de France Info pour avoir un point complet sur l’actualité du jour. Ambroise confesse qu’il passe « beaucoup trop de temps » sur le réseau social Twitter. Comme son activité l’occupe pleinement, il ne voit « presque plus ses amis » et regrette de ne plus aller voir les matchs de foot de son équipe préférée, l’Olympique Lyonnais. 

Clémentine Dupuy est la porte-parole des Jeunes avec Macron et la coordinatrice régionale des Hauts-de-France et est une amie d’Ambroise. Celle-ci admire « son parcours, sa force de travail et ses convictions ». La jeune femme confie une anecdote concernant sa nomination au poste de coordinatrice des Hauts-De-France : « On a fêté ça autour d’une bière !  A l’époque, on avait aussi des ballons de plage Jeunes avec Macron – ce qui est un bon outil de communication – et nous avions fait un beach-volley sur la plage. C’était assez drôle ». Pour elle, cela représente bien Ambroise : le mélange entre le sérieux de la politique et le côté amical et sympathique.  

Lorsqu’on lui parle de ses ambitions politiques, il répond qu’il songe à être élu de sa région d’origine (Rhône-Alpes). La porte-parole estime, quant à elle, que Méjean est « une étoile montante de la macronie ». Cette dernière espère que le jeune-homme prendra du galon si Emmanuel Macron est réélu car « il en a le talent et LAREM commettrait une grosse erreur de ne s’appuyer davantage sur lui ». Pour l’heure, le jeune marcheur peut déjà être fier du chemin parcouru. 

+ posts

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici