Crédit : kleinkariert, via Flickr

L’environnement est devenu en quelques années le sujet d’intérêt primordial chez les jeunes. Mais entre être concerné par le thème et agir en conséquence, une marche subsiste, y compris pour son vote à la présidentielle.

Et si c’était lui, l’invité surprise de la prochaine présidentielle ?Selon une étude de l’institut Odoxa, publié par le quotidien régional La Dépêche et réalisé avant l’ouverture de la COP26 à Glasgow, l’environnement sera bel et bien un sujet majeur de 2022 pour 70% des personnes interrogées. 60% considèrent que ces questions sont insuffisamment évoquées dans la campagne. Ce sondage vient confirmer ce que les études relatent depuis quelques temps. « L’environnement est un sujet que nous identifions depuis trois ou quatre ans comme étant une thématique qui monte en puissance dans l’opinion publique, mais qui n’a pour le moment pas été très présente en pré-campagne, souligne Emmanuel Rivière, directeur international des études politiques de Kantar Public. Il y a quatre ou cinq sujets : la santé, la question du pouvoir d’achat, qui a pris plus d’importance en raison des augmentations diverses de prix, la diversité, l’immigration, et enfin la question de l’environnement et du changement climatique.« 

Mais de l’intérêt à l’action, civique ou électorale, il y a encore du chemin. Si les jeunes se disent en effet préoccupés par le réchauffement de la planète et sont souvent présents dans les marches pour le climat, les 18-30 ans n’étaient, en 2020, selon le CREDOC (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) que 12% à s’engager dans une association pour la défense de l’environnement. Un chiffre cependant en forte hausse : ils n’étaient que 3% en 2016. De quoi prévoir un carton de Yannick Jadot en avril prochain ? Pas forcément, selon Emmanuel Rivière : « même si les jeunes montrent une sensibilité particulière à ce thème, cela ne se traduit pas, pour l’instant, dans une intention de vote pour le candidat écologiste.« 

Ce mercredi, Salomé Berlioux, directrice générale de Chemins d’avenir (une association qui accompagne les jeunes de la France périphérique) lance une série de podcasts intitulée Place aux jeunes. En partenariat Ouest-France et 20 Minutes, elle abordera le thème de la présidentielle avec des personnes agrées de 15 à 25 ans. « Sans surprise : les enjeux écologiques […] seront au cœur de leurs préoccupations pour cette campagne », selon elle. 

+ posts

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici