Notre projet éditorial consiste à décrypter, analyser et comprendre les préoccupations de la jeunesse en vue de l’élection présidentielle. Les jeunes, souvent au cœur du débat public, se sentent incompris par la classe politique. Nous avons choisi quatre thèmes cruciaux dans la perspective des élections présidentielles de 2022 : l’environnement, les questions de genre, la peur du déclassement et le danger de réapparition de conflits en Europe.

Crise climatique et sanitaire, pouvoir d’achat en berne, mais aussi avancée des droits des personnes LGBT+ et du féminisme, comment réfléchissent les Français de moins de 30 ans ? 

Thibault – 21 ans – 1ère année Bachelor Image & CO à l’ISCPA

Que redoutes-tu le plus en France dans les années à venir?

Les crises politiques. J’ai trop peur que l’extrême droite accède au pouvoir un jour ou l’autre. Les Français sont remontés et veulent un Président plus tranché qu’un Macron, ni de droite ni de gauche. J’ai peur que l’on finisse avec Zemmour, Le Pen… ou je ne sais quel autre extrémiste.

La situation politique actuelle te convient-elle ?

Oui… Je peux me sentir représenté par le parti présidentiel. Donc euh… Macron me va mais bon…

A t’entendre, c’est plutôt par dépit ?

Oui car j’ai surtout envie d’un mec ou d’une nana qui a vraiment envie de changer des choses primordiales et qu’on ne s’arrête pas sur des détails. 300 000 personnes n’ont pas d’abri en France et je n’ai pas vu Macron faire grand-chose.

Comptes-tu voter en 2022 ?

J’ai déjà voté, aux municipales, et j’irai voter car je suis citoyen français et il faudra à toutes les élections bloquer Le Pen et Zemmour. Je ne vote pas pour Macron ou pour un autre, je vote contre Le Pen et c’est ce qui se passe depuis 2002. Je pense que la jeunesse pète les plombs, la crise du Covid n’a pas aidé. J’aurai voulu un mec comme Edouard Philippe en Président. Il a admirablement géré le premier confinement.

Qu’attends-tu du prochain Président ?

Plus d’égalité. Que les entreprises respectent la parité. Plus de mesures sociales. Des lois concernant le climat, que ça bouge. Mais que ça bouge vraiment !

La politique est-elle assez accessible aux jeunes ?

Ce n’est pas réservé à une élite, mais c’est réservé à la génération de nos parents. J’ai vu récemment que Cyril Hanouna voulait inviter de plus en plus de responsables politiques pour faciliter l’accès à la politique. C’est une bonne idée. Selon moi, nous, les jeunes, sommes trop radicaux alors que nos parents sont plus réfléchis et ont plus de recul.

+ posts

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici